Nouveaux modes de travail collaboratifs: un facteur clé d’innovation

Agilité, efficacité et plaisir de construire ensemble… découvrez les bénéfices du travail collaboratif & indépendant.

L’HISTOIRE DE L'ENTREPRISE COLLABORATIVE

«Le « travail collaboratif désigne la coopération entre les membres d’une équipe afin d’atteindre un but commun ».

De nos jours, la notion de collaboration prouve ses performances face à des systèmes hiérarchisés et figés.

Selon David D. Chrislip: « La collaboration se situe au-delà de la communication, de la coopération et de la coordination. Comme ses racines latines (com et laborare) l’indiquent, elle signifie « Travailler ensemble ». Trouver la relation mutuellement avantageuse entre deux ou plusieurs parties permet d’atteindre un but commun.

C’est un processus qui implique le partage de la vision, des responsabilités et de l’autorité. C’est donc plus que le simple partage des connaissances et de l’information mais également, un type de relation permettant à chaque partie d’atteindre ses propres buts via la coopération et coordination.

L’objet de la collaboration est de créer une vision partagée et des stratégies articulées pour faire émerger des intérêts communs dépassant les limites de chaque projet particulier » (Chrislip, 2002, pp. 41-42).

L’économie collaborative ne s’entend donc pas seulement par les échanges en circuits courts, souvent organisés par des plateformes digitales.

Les bénéfices de ce mode de travail peuvent également conduire vers une approche innovante de l’organisation. Elle permet de produire de la valeur ensemble pour un client tout en gardant son indépendance: la communauté de travail.

AVANTAGES ET BÉNÉFICES DU TRAVAIL COLLABORATIF

Nombreux sont les bienfaits d’une collaboration, en voici les principaux: 

  • Limiter les pertes de temps: C’est un avantage visible et valorisable. En effet, lorsque l’on parle de travail collaboratif on associe la plupart du temps ce terme à « outil collaboratif ». La centralisation des données sur une plateforme dédiée, permet de centraliser l’accessibilité et donc de démultiplier la productivité des équipes. À l’heure de l’ère d’internet et du numérique, de nombreuses possibilités pour mener à bien une coopération existent et permettent ainsi de: faciliter la communication et la collaboration, d’organiser la gestion de projet tout en augmentant la productivité, de stocker les données et de partager les fichiers, d’organiser des réunions à distance. 

⇒Voici une liste de 8 outils pratiques et simples pour faciliter le travail d’équipe. 

  • Mettre à profit l’intelligence et le savoir collectif pour un gain en productivité assuré: Chacun à ses connaissances, propres outils, qui sont une véritable proposition de valeur. Cette complémentarité crée une intelligence collective unifiée au service du client.
  • Une cohésion accrue pour une meilleure entente entre collaborateurs: Travailler avec un même objectif, à parts égales, dans un projet commun permet une harmonie basée sur la confiance entre les partenaires. 
  • Un management la plupart du temps participatif: Exit le management directif d’antan, l’innovation se veut aussi dans la mise en œuvre des moyens humains d’une entreprise pour atteindre ses objectifs.

QUELLES LIMITES À CE TYPE D'ORGANISATION?

  1. Besoin d’encadrement: travailler en collaboration n’est guère toujours évident, chaque personnalité étant unique des règles doivent régir concernant l’organisation, ainsi qu’un code moral et éthique. Le but? que tout le monde puisse collaborer en bonne intelligence et de manière collective.
  2. Tous les membres de l’organisation doivent s’investir à parts égales dans le fonctionnement de l’entreprise, être présents aux réunions, actifs…
  3. Chacun doit s’engager à créer de la valeur commune (publications, outils et méthodes de travail, travail collaboratif), tout en respectant des règles de répartition de cette même valeur (contrat de sous traitance, partenariat…)
  4. Chacun doit s’inscrire dans une même vision culturelle, organisationnelle, économique et partager une ambition commune.

POURQUOI LES ÉCOSYSTÈMES COLLABORATIFS VONT-ILS S'IMPOSER DANS NOTRE ÉCONOMIE?

Ce mode de travail en indépendance devient de plus en plus normalisé. Avec l’évolution des mentalités, des façons de travailler nouvelles et ce besoin d’indépendance et non d’appartenance, le monde du travail est en train de muter. Nous arrivons à l’orée de changements profonds comme Adam Smith l’avait auparavant souligné pour la division du travail.

QUELLES EN SONT LES RAISONS?

Révolution numérique, explosion d’internet et aspiration à la liberté sont les principaux facteurs du rebond des travailleurs indépendants. La pandémie mondiale de la Covid-19 n’aura fait que d’accélérer le processus d’émancipation. Les Hommes aspirent aujourd’hui à des modes organisationnels plus souple, afin d’obtenir une meilleure flexibilité de vie et la liberté de gérer leur équilibre vie pro/vie perso. 

Toutes ces raisons expliquent l’émergence de ces entreprises dites “collaboratives” où chacun trouve sa place, s’ouvre à l’autre, apprend sans se sentir “enfermé” dans sa mission.

ALMATERE, UN EXEMPLE D'ENTREPRISE COLLABORATIVE:

Qu’est-ce qu’almatere

Accélérateur d’innovation et de changement, sa singularité s’exprime par son collectif d’experts complémentaires. Ils sont tous issu de l’entreprise, agissant en synergie pour accompagner les acteurs de la construction vers une économie durable et éco-responsable. Ils souhaitent faciliter le changement via le bas carbone, le biosourcé et l’économie circulaire.

Cette équipe expérimentée et agile, aguerrie aux enjeux internes et externes, forme un ensemble de compétences qui fait sens au service de l’environnement. Leur but est commun: bâtir l’habitat de demain de manière plus durable et résiliente, face aux enjeux climatiques en utilisant des solutions innovantes tant dans les produits/ process, que dans les réflexions. 

Qui sont-ils? Quel est leur mode de fonctionnement? 

Corinne ARPIN, CEO/ coordinatrice d’almatere est à la tête de cette société d’un genre nouveau. Grâce à ses nombreuses expériences dans le domaine du BTP, elle a su forger une société à son image: transverse et engagée. Experte de l’innovation, dotée d’une grande maîtrise des enjeux de la filière bâtiment, elle facilite le changement pour développer les approches bas carbone, biosourcés et circulaires. 

Les cinq autres experts ont eux aussi des rôles clés allant de la prescription technique, en passant par la performance commerciale, le marketing, le management par la valeur, la stratégie en développement durable ou encore le conseil administratif et financier. 

Ils forment tous une dynamique collective au service de la Société, qu’ils ont d’un commun d’accord décidé de nommer “Le collectif d’almatere”. 

Management du collectif, réunions projet, partage et échanges, leur mode d’organisation de travail est transversal et leur permet une flexibilité dans la prise de décision pour une réponse client unique et experte.